Quel rongeur choisir ?

Si les plus « classiques » sont les chats, les chiens ou encore les poissons, de plus en plus de français optent de nos jours pour l’adoption d’un rongeur. Si vous êtes de ceux qui ont décidé de « s’y lancer », voici quelques précautions ou paramètres à tenir en compte.

Se référer à son train de vie

Le premier paramètre à prendre en compte pour bien choisir son rongeur, c’est son train de vie même : est-ce qu’on est souvent absent, etc. En effet, certains rongeurs nécessitent « plus d’attention » et donc de temps que d’autres. Le cochon d’Inde ou encore le lapin, par exemple, doivent être sortis régulièrement de leur cage, et donc à surveiller, puisqu’il leur faut se dégourdir, au risque d’affecter leur épanouissement. La gerbille, quant à elle, adore creuser des terriers dans l’argile et la couche de coupeaux de sa cage. Il faut alors nettoyer régulièrement les alentours de celle-ci.

Les autres paramètres / précautions

Comme les poissons ont besoin d’aquarium, les rongeurs nécessitent une cage. Il faut alors se pencher sur la « grandeur de la place » qui pourraient leur être destinée. Ceux qui ont besoin d’une cage assez grande pour pouvoir s’épanouir par exemple, sont notamment l’octodon, l’écureuil de Corée, le lapin, le cochon d’Inde, mais également le chinchilla.
Par ailleurs, en présence d’enfants, certains rongeurs ne sont pas conseillés. L’écureuil de Corée, par exemple, est un rongeur craintif, et risque de « s’affoler » avec les cris et les agitations des marmots. Le hamster, quant à lui, n’hésite pas à mordre, et n’est donc pas de « bonne compagnie » pour ces derniers. Le mieux, c’est alors d’opter pour un rongeur tel que la souris rayée, toute mignonne, qui s’apprivoise plus facilement, et en plus diurne.

Separator image Publié dans Adoption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *