Sociabiliser un chaton : mode d’emploi

Sociabiliser un chaton est essentiel, quel que soit l’âge auquel il arrive dans son nouveau foyer. Déjà sevré ou abandonné bébé, recueilli dans la rue ou adopté auprès d’un éleveur : en fonction de l’origine et de l’histoire de votre petite boule de poils, la socialisation exige des approches distinctes, et la démarche prend plus ou moins de temps. A la clé quoi qu’il en soit : un chat heureux et épanoui, pour une cohabitation harmonieuse ! Découvrez des conseils et astuces pour bien adapter le bébé chat au monde qui l’entoure, de manière à faire de votre animal de compagnie le plus heureux des matous…

Sociabiliser un chaton pour mieux l’épanouir

Sociabiliser un chaton consiste à l’adapter progressivement à son environnement de vie, et à le préparer à tous les contextes sociaux dans lesquels il va potentiellement se retrouver. Même si la tâche n’est pas aisée – il ne suffit pas d’appâter un matou à l’aide de quelques mets appétissants pour se le mettre dans la poche – cette démarche primordiale au moment de l’éducation permet de satisfaire un enjeu majeur : l’épanouissement personnel de votre petit félin. Et de son bien-être dépend directement son comportement… Tout comme un être humain, un chat épanoui dans son environnement se comporte d’autant mieux.
La socialisation permet notamment d’éviter :
– L’agressivité. A l’aise dans l’environnement social dans lequel il évolue, et bien dans ses rapports avec les humains et les autres animaux, le chat adulte a d’autant moins de risques de devenir agressif.
– La peur. Sociabiliser un chaton craintif de prime abord permet de diminuer son anxiété. Un chat peureux est fuyant, n’est pas heureux, et cela vous cause du souci. Il est donc important de s’en prémunir tôt.
A noter : plus la socialisation intervient tôt, plus les résultats sont rapides ! La faculté d’apprentissage du bébé chat est en effet accrue ses premières semaines de vie.
Les essentiels à savoir pour une parfaite cohabitation :
– Parmi les astuces les plus efficaces pour apprivoiser un animal : connaître ses faiblesses… Et quelle meilleure faiblesse que la gourmandise de ce petit estomac avide ? Même s’ils ne suffisent pas, de bons petits plats – croquettes et friandises spécialement adaptées au régime alimentaire du félin – sont sans doute vos meilleurs alliés. Veillez à toujours avoir à disposition dans un placard de cuisine de quoi préparer un appât irrésistible pour faire plier le plus réfractaire des chats !
– Le meilleur moyen de sociabiliser un chaton : lui donner confiance en vous. Vous êtes son repère, sa forteresse. Dans ce contexte, tout acte de violence est à bannir. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut éviter les sanctions, mais les punitions doivent passer par la parole et non par le geste. A défaut, votre chat aura peur de vous. Et comme il vous associe aux autres humains, sa socialisation sera largement compromise. A noter : comme le bébé de l’homme, le chaton reproduit le comportement de son maître. A maître violent chat agressif… Câlins et mots affectueux participent à le sociabiliser.
– Tant que l’éducation du bébé chat n’est pas terminée, prenez vos précautions. A titre majeur, il s’agit de protéger les enfants en bas âge. Le chaton qui n’est pas encore sociabilisé peut avoir peur de l’humain et se défendre en se montrant agressif. Un enfant en bas âge n’a pas les réflexes suffisants pour éviter un coup de griffe, vous devez donc être particulièrement attentif.

Le rôle de la maman chat dans la socialisation de son petit

Bonne nouvelle, la chatte socialise elle-même son chaton ! Du moins en partie…
– La mère joue le rôle d’arbitre pendant les parties de jeu et les disputes des chatons de la portée. Elle sanctionne elle-même les excès et la turbulence de la fratrie, et apprend ainsi au bébé chat à bien se comporter en compagnie des autres.
– Au moment de la tétée également, la maman chat régule les morsures de son petit félin. Cet acte contribue à apprendre au chaton à réfréner ses excès de violence envers autrui.
– La chatte montre l’exemple et rassure ses petits. En étant elle-même ouverte au contact avec l’environnement extérieur, elle donne confiance aux chatons. Si leur mère accepte les caresses de l’homme, ils peuvent également les accepter sans crainte…
Cette étape de socialisation met en relief l’importance de l’âge du chaton au moment de l’adoption. Le bébé chat doit bénéficier de l’éducation donnée par sa mère pendant 2 à 3 mois minimum. Certaines situations néanmoins ne le permettent pas.

Chat abandonné : comment pallier l’absence de la chatte ?

Comment sociabiliser un chaton abandonné ? Tout d’abord, il est important de prendre conscience de l’absence de sa mère et de sa fratrie pendant les 1ères semaines de vie. Cela permet d’être plus indulgent : faute de socialisation tôt, les efforts à fournir sont supérieurs et les résultats peuvent être plus longs à venir. D’autant plus que l’abandon de la mère peut être vécu comme une trahison qui n’incite pas à la confiance en autrui…
Pour savoir comment sociabiliser un chaton non sevré, il peut être utile de se rapprocher d’un vétérinaire ou d’un comportementaliste pour chat. L’enjeu prioritaire consiste en effet à nourrir le bébé chat, qui peut refuser le biberon faute de confiance. Or plus que sa socialisation, sa santé est en jeu… L’avis d’un professionnel est utile dans ce cas.

Chaton sauvage : comment l’accueillir à la maison ?

Vous avez recueilli un jeune chat sauvage ? Comment sociabiliser un chaton de 6 mois retrouvé errant dans la rue ?
– Prenez d’abord conscience du fait que vous ne connaissez pas son histoire. Son maître précédent était peut-être violent, peut-être encore n’a-t-il pas été élevé par sa mère… autant de situations distinctes qui méritent d’adapter votre méthode – et d’être indulgent.
– Ayez ensuite en tête que le chaton sauvage a vécu seul, dans la nature. Vous avez tout intérêt, dans ce contexte, à lui aménager dans son nouveau foyer un espace bien à lui, confortable et rassurant. Une niche fermée, idéalement en hauteur, peut être utile à cet effet.
– Enfin, lui offrir toute l’affection dont il n’a pas bénéficié est le meilleur moyen de lui faire prendre confiance. Attention : le sociabiliser passe aussi par l’apprentissage des règles de la maison. Il s’agit donc de trouver le juste équilibre entre attentions et autorité.

L’éducation du chaton à son entourage

Quelles que soient son histoire et ses origines, sociabiliser votre chaton passe par 3 axes majeurs : le familiariser à l’humain, aux autres animaux et à son nouveau foyer.

 

 

Habituer le bébé chat à l’humain… et à son absence

Comment aider un chaton à se sociabiliser à l’humain ? En le familiarisant avec son environnement.
– Le chat doit avoir confiance en vous. Dans cette optique, l’affection que vous lui portez joue un rôle central. Au-delà de l’affection, vous devez lui montrer qu’il peut compter sur vous. Le nourrir de manière régulière et adaptée, lui procurer des soins dès que nécessaire et lui garder sa litière propre sont autant de gestes simples qui font naître et grandir la confiance du matou en son maître.
– Le chat doit respecter vos règles. La socialisation passe également par l’acceptation des contraintes sociales. Par l’éducation – apprendre à ne pas griffer, à ne pas mordre… – vous commencez par lui montrer les règles, puis vous lui apprenez à les respecter. N’oubliez pas l’importance de la récompense pendant le processus : quelques friandises et des caresses appuyées incitent le chaton à toujours s’améliorer !
A noter : la socialisation passe aussi par l’apprentissage de la solitude. Votre chaton doit apprendre à rester seul à la maison, sans faire de bêtises. Pour cela, il a besoin de comprendre que vous revenez toujours.

Habituer le chaton aux autres animaux

Vous aurez notamment besoin de sociabiliser un chaton avec un chien si plusieurs espèces animales cohabitent chez vous. Si vous vivez dans une maison avec jardin également, il est utile d’apprendre à votre chat à approcher les autres animaux dans les bonnes conditions. Pour cela, quelques astuces :
– Mettez votre bébé chat en présence de chiens ou autres animaux dès son plus jeune âge.
– Attention à ce que le chien soit habitué à la présence féline, et bien dressé. A défaut, les 2 animaux risquent de s’effrayer mutuellement, et le résultat ne sera pas concluant.
– Laissez à votre chaton la possibilité de s’échapper et de se cacher. Il peut avoir besoin de temps pour s’habituer.

Habituer le jeune chat aux bruits domestiques

Comment sociabiliser un chaton de 2 mois à sa nouvelle maison ? Vous devez tenir compte des éléments anxiogènes de votre domicile :
– Sensibilisez progressivement votre petit félin aux bruits de la maison – sonnette d’entrée, téléphone, clé dans la serrure, minuteur de la cuisine…
– Habituez en douceur le chaton à vos enfants en bas âge – et inversement !
– Interdisez les endroits dangereux. De manière générale, limitez à votre chaton l’accès aux étagères et aux meubles qui supportent des objets fragiles. Il pourrait se faire peur en renversant vos verres en cristal sur le sol…
Sociabiliser un chaton impose également de lui faire découvrir l’environnement extérieur, pour le préparer à des situations prévisibles. Habituez-le tôt à son sac de transport pour partir en vacances ou pour aller chez le vétérinaire. Sensibilisez-le pour les mêmes raisons aux trajets en voiture. Et n’oubliez pas, la nourriture et le jeu sont vos meilleurs outils dans votre démarche de socialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *